Déterminisme et tirages de Tarot

Dans l’optique de l’article précédent, je tends à comprendre les tirages d’une autre manière. Les Arcanes Majeurs évoquent pour moi, les influences extérieures sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle. Il s’agit du cours des choses écrit dans notre destin, tandis que les Arcanes Mineurs nous guident plus ou moins à naviguer de l’une à l’autre, en nous expliquant les événements.

Illustrons d’un exemple pratique.

Nous avons notre destin entre nos mains, nous faisons des choix “en tout conscience” et dans cette perspective, vous avez choisi l’employeur et le job de vos rêves et vous envoyez votre CV. Oh bonheur, on vous répond et on vous invite à passer en entretien d’embauche vendredi matin car un poste se libère.

Puisque vous détenez les clefs de votre destin entre vos mains, vous êtes dans un état d’esprit très positif et, vous décidez de vous donner toutes les chances de séduire votre employeur.

A ces fins, vous demandez au Tarot: “Que faire pour réussir mon entretien d’embauche” en ayant pour convention que:

  • L’Arcane Mineur à gauche nous montre l’attitude à adopter pour affronter cet élément que le destin nous met dans les pattes
  • L’Arcane Mineur à droite nous montre l’attitude à NE PAS adopter pour affronter l’élément de destin.
  • l’Arcane Majeur au centre, en synthèse, est l’élément déterminé, le poids du destin, ce qui nous est imposé et sur lequel nous n’avons aucun contrôle.
Et voici notre tirage

Au premier niveau de lecture, dans le cadre de l’interview, le Magicien/Bateleur en synthèse nous dit clairement qu’il faut se montrer vendeur, audacieux, dynamique, volontaire, créatif, et savoir se renouveler, entre autres. C’est cela qu’on attend de vous.

Vous mettre dans la peau du Bateleur maximisera vos chances de plaire à votre recruteur et de décrocher le job.

Qu’est-ce qui vous aidera à devenir un Bateleur face à votre employeur?

Le 7 de Bâtons qui vous conseille une attitude de battant et de vainqueur. On arrive donc pas tout mou et tout gentil à l’interview, mais on fait savoir qu’on a les dents longues ça va plaire au chef. Vous devrez montrer que vous allez vous battre, que vous êtes prêt à tout affronter!

Le 7 de Coupes vous recommande vivement de ne pas être hésitant, de ne pas avoir l’air de ne pas vous décider, de ne pas savoir ce que vous voulez, de pas vous laisser subjuguer par le stress ni quoi que ce soit.

Il faut comme le 7 de Bâtons, être assertif et montrer “qu’on en a”.

Vous prenez donc les mesures qui s’imposent: vous allez vous renseigner à fond sur la société et les personnes clefs, vous vous entraînerez dans votre miroir à répéter votre interview pour vous assurer une totale confiance en vous, vous regardez des vidéos de coaching sur Youtube. Vous allez repérer les lieux, vous vérifiez comment vous y rendre en transports en commun (car vous n’avez pas de voiture à votre disposition).

Allez-vous obtenir le job?

Bah non, parce que le matin fatidique, une grève surprise paralyse les transports en commun. Vous poireautez sur le quai du métro bondé depuis plus d’une heure en espérant sur un coup de bol vous glisser dans une des quelques rames qui passent de temps à autres. Mais rien ne se passe et vous décidez de changer de tactique en appelant toutes les sociétés de taxi des environs tout en cherchant un bus. Enfin, vous trouvez un taxi qui est est libre et vous sautez dedans mais, à 10 km de votre destination, il se retrouve coincé entre deux manifs de cheminots et tout le trafic, impossible d’avancer, ni de reculer…

En désespoir de cause vous appelez l’employeur pour expliquer les raisons de votre retard et demander un autre rendez-vous. Mais l’après-midi même, justement, il interviewe également une charmante demoiselle qui sort d’une grande école et qui a toutes les qualités et le mordant requis pour le poste, en plus d’être beaucoup plus jolie à regarder que vous.

Entre elle qui s’est présentée toute fraîche avec de la niaque et une jolie robe, et vous qui avez lamentablement manqué votre rendez-vous, au fond son choix est déjà fait.

Lourd, lourd, le poids du “Destin”…

Dans un tirage divinatoire en croix, si on avait demandé “Vais-je obtenir ce job” en n’utilisant que les Majeurs, on aurait obtenu quelque chose comme ça:

On aurait eu pour nous les qualités du Bateleur et on serait sur les starting-blocs, mais, ça n’avance pas: la grève surprise empêche la mise en oeuvre de votre projet: le Chariot n’avance pas. Avec la Roue vous jonglez donc avec de rares trains et un taxi mais vous vous retrouvez coincé comme le Pendu: rien à faire, ça le fait pas. Tout ça sur fond de Maison-Dieu qui vous humilie devant votre potentiel futur employeur: vous devez annuler le rendez-vous et en demander humblement un nouveau… que vous n’obtiendrez pas forcément…

Alors c’est vrai qu’à ce stade, ce tirage ne dit pas forcément qu’on aura pas ce job, mais quand même, le jeu est très moche, c’est vraiment très, très, très mal barré.

Alors on reprend notre premier tirage et on lui donne une deuxième lecture:

  • Le 7 de Bâton doit être combatif, avoir un tempérament de vainqueur, ça veut dire que pour aller à son interview, nous devions être capable de tout prévoir, de rebondir, de tout réorganiser à la dernière minute sans se laisser mettre KO par une grève.
  • Nous ne pouvions pas nous permettre d’être hésitant, désemparé et finalement, de perdre la face à cause d’une bête grève des transports à laquelle on a été incapable de réagir de la bonne façon, parce qu’on s’est plutôt conduits comme des 7 de Coupes à perdre son temps à se demander quoi faire.

Pourtant on le sait, on n’aurait pas pu faire autrement, il n’y a pas à se lamenter en regrets: on a été victime de circonstances extérieures comme ça arrive tout le temps et on les a gérés au mieux comme on a pu sur le moment.

Vous pourriez vous écrier: “Ah cette grève, cette pagaille, c’est un coup du sort!” Et vous auriez tout à fait raison.

Si cet emploi avait été inscrit dans votre chemin de vie, vous auriez peut-être eu une intuition fulgurante qui vous fasse partir à votre rendez-vous avec deux heures d’avance sur votre planning. Ou bien, un ami ou un voisin aurait proposé de tout braver pour vous y emmener à l’heure. Bref, des éléments extérieurs se seraient mis en place comme tombés du ciel pour vous y amener, en dépit de tout.

Vous-même vous y auriez vu “un signe” que vous “deviez” avoir ce job.

Là, ce n’était juste pas le cas. Au contraire tout s’est ligué contre vous. Voyez-y également un “signe”.

Quelque chose d’autre est donc prévu pour vous, mais il faudrait un nouveau tirage pour en savoir plus, et c’est une autre histoire.

Print Friendly, PDF & Email